Ciné-club 丨 « L’Homme de Rio » (1963)

Gratuit / Cinéma /

       Vous souvenez-vous encore de l’histoire romantique de la belle fille, Solange (par Françoise Dorléac) dans Les Demoiselles de Rochefort ? Avez-vous été impressionnés par le voyage de folie vers le sud de la France amené par " Pierrot le fou " (par Jean-Paul Belmondo) l’année dernière ?


(Affiches des films Les Demoiselles de Rochefort et Pierrot le fou) 

       Cet été, le ciné-club vous présentera un film avec ces deux grandes vedettes du cinéma français, L’Homme de Rio, film classique d’action et de comédie qui raconte une histoire d’aventures au Brésil.



Film comédie, 1h52min, 1963, réalisé par Philippe de Broca

Nomination à l’Oscar du meilleur scénario original en 1965

       En permission, Adrien Dufourquet se réjouit de passer une semaine avec sa fiancée, Agnès. Mais à peine est-il arrivé à Paris qu’il va de drame en surprise. Une statuette maltèque de grand prix est volée au musée de l’Homme. Le professeur Catalan, ethnologue et tuteur d’Agnès, est à son tour enlevé. Adrien n’a pas encore repris son souffle qu’Agnès disparaît elle aussi. Volant au secours de sa fiancée, le voilà embarqué dans un périple effréné jusqu’au coeur de la forêt amazonienne...

       Ce film a enregistré plus de 4,8 millions d’entrées en France lors de sa sortie en salles. Certaines idées du film ont été reprises par Steven Spielberg, qui ne s’en est jamais caché, pour sa trilogie Indiana Jones, tout comme Luc Besson s’inspirera de l’épisode de la mise en place des trois statuettes dans Le Cinquième Élément.

Acteurs 


Françoise Dorléac

       L’année de L’Homme de Rio est celle de ses 22 ans et elle n’a alors plus que trois ans à vivre. La tragédie marque le souvenir de Françoise Dorléac, tuée au volant de sa voiture le 26 juin 1967. Après le film de Philippe de Broca, elle retrouve Belmondo pour La Chasse à l’homme d’Édouard Molinaro (1964), tourne avec Truffaut (La Peau douce, 1964) et Polanski (Cul-de-sac, 1966). Elle est la vedette montante du cinéma français, plus connue alors que sa soeur cadette, Catherine Deneuve. Françoise Dorléac ne fera qu’un seul autre film, Un cerveau d’un milliard de dollars (1967) de Ken Russel, indication de la dimension internationale qu’elle voulait donner à sa carrière. Une dimension que lui avait ouvert le succès à l’étranger de L’Homme de Rio.


Jean-Paul Belmondo

       Né le 9 avril 1933, il a trente ans quand sort L’Homme de Rio et commence son règne sur le cinéma français de divertissement, pour lequel il a déjà montré ses dons dans Cartouche (1962). Philippe de Broca, qui lui offre ces deux premiers énormes succès, dira de lui : « Il a une force et une vitalité extraordinaires, un goût de vivre passionné. Il a la chance inouie d’être à la fois comique, sympa et très viril. Il plaît aux femmes et il est sympathique aux hommes. Outre ses qualités de comédien, il lui suffit de montrer sa gueule pour être authentique. Et s’il est l’un des plus drôles, c’est parce qu’il a de l’humour sur lui-même ! »

Animateur: David AVAKIAN

professeur de français à l’Alliance française de Shanghai

       Après avoir fait des études de physique fondamentale à Paris 6, David s’oriente vers la sociolinguistique et la didactique du FLE puis suit à distance les cours de la licence de cinéma de la Sorbonne. D’un esprit aventurier et voyageur, il se tourne très tôt vers des destinations inconnues. En tant que touriste déjà, il visite un grand nombre de pays européens dès que l’occasion se présente. Après avoir animé de nombreux ciné-clubs et réalisé une trentaine de courts-métrages, il était tout naturel qu’il se présente comme l’animateur du ciné-club, un atelier à destination de tous les publics.

Venez nous rejoindre dans le ciné-club pour découvrir ce film français avec plein de tendresse et fraîcheur !

Infos pratiques

Date

10-08-2019

Horaire

15h30

Lieu

Salle Marseille, Centre Hongkou, AFS

Tarif

Entrée gratuite sur réservation

Autres

VO avec sous-titres chinois
Animation en français avec interprétation en chinois
Avec l’animation du professeur David AVAKIAN

Je m'inscris !